économie numérique
économie numérique
économie numérique
économie numérique
économie numérique
économie numérique

L’engagement n°5 de la « Marche vers le Développement », programme de gouvernement, initié par SEM le président Denis Sassou-N’Guesso, fait obligation au ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, d’arrimer le Congo au développement de l’économie numérique.

L’engagement n°5 du programme du gouvernement « La Marche vers Le développement », qui stipule : « Aux XIXème et XXème siècles ainsi qu’en ce début du XXIème siècle, l’industrialisation a été et reste le marqueur qui distingue les pays développés et émergents des autres. Aujourd’hui est en cours la révolution numérique. Elle succèdera vraisemblablement à la révolution industrielle comme paradigme du système productif. Le numérique pourrait alors représenter la nouvelle frontière du développement. Il appartient à la jeunesse de s’impliquer dans l’économie numérique, promise à un bel avenir (…)», son challenge. Le ministre Léon Juste Ibombo s’emploie, depuis son arrivée à la tête de ce ministère, le 30 Avril 2016, à concrétiser la feuille de route édictée par le président de la République, qui se résume en l’arrimage du Congo au développement de l’économie numérique, par l’entremise du projet Central African Backbone (CAB), un organe technique du ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, dont les missions consistent à construire des réseaux d‘interconnexion en fibre optique des pays de l’Afrique Centrale.L’engagement n°5 du programme du gouvernement « La Marche vers Le développement », qui stipule : « Aux XIXème et XXème siècles ainsi qu’en ce début du XXIème siècle, l’industrialisation a été et reste le marqueur qui distingue les pays développés et émergents des autres. Aujourd’hui est en cours la révolution numérique. Elle succèdera vraisemblablement à la révolution industrielle comme paradigme du système productif. Le numérique pourrait alors représenter la nouvelle frontière du développement. Il appartient à la jeunesse de s’impliquer dans l’économie numérique, promise à un bel avenir (…)», son challenge. Le ministre Léon Juste Ibombo s’emploie, depuis son arrivée à la tête de ce ministère, le 30 Avril 2016, à concrétiser la feuille de route édictée par le président de la République, qui se résume en l’arrimage du Congo au développement de l’économie numérique, par l’entremise du projet Central African Backbone (CAB), un organe technique du ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, dont les missions consistent à construire des réseaux d‘interconnexion en fibre optique des pays de l’Afrique Centrale.

Dans une dynamique de rupture et le besoin de rajeunissement de la classe politique congolaise exprimée par les Congolais lors de l’élection présidentielle du 20 mars 2016, Léon-Juste Ibombo a bénéficié de la confiance du Président de la République, Denis Sassou-N’Guesso, qui l’a nommé à ce ministère, avec comme instruction, doter le Congo des atouts de la Révolution numérique. Les missions qu’il érige, chaque jour qui passe, en devoir face aux exigences des temps modernes. C’est dans cette perspective qu’il s’est engagé avec ses collaborateurs et la coordination du projet CAB à finaliser la première phase du projet CAB, consistant à l’interconnexion en fibre optique entre le Congo et le Gabon. Négociés par le Chef d’Etat, SEM Denis Sassou-N’Guesso et Financés par la Banque mondiale, les travaux de cette 1ère phase ont débuté en 2011, pour les études de terrain et 2014, pour le lancement desdits travaux par le Ministre Thierry Moungalla, ministre des Postes et Télécommunications de l’époque. Après 7 ans de travaux, le Congo et le Gabon ont pu matérialiser le rêve des Chefs d’Etats et de gouvernement de la Communauté Economique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC).

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

MOT DIRECTEUR

RÉSEAUX SOCIAUX

VISITEURS

Nous avons 61 invités et aucun membre en ligne